Chambre d’hôtes “les fraisières” pour deux ou trois personnes. 

Située au première étage de la maison , on accède à la chambre d’hôtes par un escalier et une terrasse mitoyenne à partager avec “l’oliveraie” La chambre a été aménagée pour accueillir trois personnes dans des lits une place, répartis sur deux niveaux. Vous trouverez au rez de chaussée, deux lits jumeaux que je rapproche pour les couples ou écarte pour les week ends entre amis. Un troisième lit simple se trouve sur la mezzanine. (Il est possible de rajouter un matelas d’appoint pour un jeune enfant supplémentaire) 

Comme chacune des chambres elle est équipée d’un chauffage individuel pour la saison froide. Je mets également à votre disposition deux ventilateurs pour les chaleurs estivales.

Vous trouverez dans le petit meuble de la salle de bain un sèche cheveux. 


Les Fraisières ?

Vous êtes ici sur une des exploitations agricoles qui produisaient la fraise de Carpentras. Ce sont essentiellement des femmes qui étaient embauchées pour le travail très délicat de la cueillette.« Il  ne faut surtout pas toucher le fruit lui-même, tu l’abîmerais. Pour ne pas heurter les fruits entre eux, il ne faut pas poser le panier par terre ». (Léon, mon grand-père)L’immigration saisonnière pour la cueillette des fraises a d’abord concerné les régions montagneuses environnantes, ensuite sont venues les italiennes et les espagnoles. Toutes en quête de revenus complémentaires pour leurs familles mais aussi parfois d’un mari mieux nanti qu’elles… Ces jeunes femmes étaient appelées les fraisières. Les agriculteurs les hébergeaient le temps de la cueillette. La production pour la commercialisation, s’est arrêtée il y a maintenant 20 ans mais avec mon père nous perpétuons la tradition dans le jardin familial. J’ai donc transformé l’espace pour l’accueil :  chambres d’hôtes…. et  confitures de fraises “maisons” … au printemps il n’est pas rare de trouver des fraises sur la table du petit déjeuner !